Une nouvelle coalition démocratique pour une Europe plus juste

Luca Visentini ETUC Congress

Pour faire barrage à la montée de l’extrême droite, une nouvelle coalition des partis politiques démocratiques est nécessaire au sein du Parlement européen qui « doit mettre un contrat social renouvelé pour l’Europe au cœur de son programme ainsi que lors de la nomination du nouveau Président de la Commission et des Commissaires européens » a déclaré Luca Visentini, le Secrétaire général réélu de la Confédération européenne des syndicats (CES).

« Nous nous réjouissons du fait que les groupes politiques démocratiques veulent former une nouvelle coalition mais celle-ci doit aller au-delà de l’exclusion de l’inacceptable. Elle doit s’appuyer sur un programme tourné vers le futur, favorisant un modèle économique durable intégrant justice sociale et actions en faveur du climat. »

« Afin de soutenir la démocratie, il faut s’attaquer aux causes profondes de la désillusion des citoyens à l’égard de la politique. Une nouvelle coalition doit agir de manière à redonner espoir en l’avenir et à contribuer à l’amélioration de la vie des gens. »

« Le niveau relativement élevé de participation aux élections est un bon signe et il est encourageant de constater que les partis nationalistes et d’extrême droite n’ont pas réalisé la percée significative qu’ils espéraient et qu’une large majorité démocratique se dégage au Parlement européen. Toutefois, la vraie question est de savoir ce que fera cette majorité : rétablira-t-elle la foi en la coopération démocratique en sortant l’Europe de l’austérité, en donnant aux travailleurs leur juste part de la croissance et en défendant les droits sociaux et environnementaux ou décevra-t-elle une fois encore les électeurs en ne prenant pas les mesures qui s’imposent face aux défis qui se présentent ? »

« Il n’y a pas de temps à perdre. Les partis démocratiques doivent veiller à ce que la transition soit aussi brève que possible et se tourner vers les partenaires sociaux et la société civile pour contribuer à remettre l’UE sur le bonne voie. »

« Nous voulons que cette coalition ait un programme clair et nous appelons les partis démocratiques européens ainsi que les responsables nationaux à impliquer syndicats et partenaires sociaux dans son élaboration. »

La semaine dernière, la CES a tenu son Congrès – un événement qui a lieu tous les quatre ans – lors duquel 600 délégués des syndicats nationaux venus de toute l’Europe ont élu la nouvelle équipe de direction et adopté un manifeste pour les prochaines années.

Pour plus d’informations :

Manifeste : https://www.etuc.org/fr/pressrelease/ces-luca-visentini-reelu-secretaire-general-laurent-berger-elu-president

Message à l’UE : https://www.etuc.org/fr/pressrelease/le-congres-de-la-ces-souvre-sur-des-remerciements-juncker-et-un-appel-costa

Initiative de la CES pour les élections : https://www.etuc.org/fr/pressrelease/les-syndicats-appellent-participer-aux-elections-europeennes-pour-une-europe-plus

   

29.05.2019
Communiqué de presse