Organisation et personnel

La CES a été créée en 1973 et compte aujourd’hui 89 confédérations syndicales nationales réparties dans 39 pays ainsi que dix fédérations syndicales européennes.

Congrès, Comité exécutif et Comité de direction

Le Congrès fixe la politique générale de l’organisation. Il a lieu tous les quatre ans et rassemble les délégués des confédérations nationales et des fédérations syndicales européennes. Il élit les membres du Comité exécutif, le Président, le Secrétaire général, les deux Secrétaires généraux adjoints et les quatre Secrétaires confédéraux.

Le Comité exécutif se compose de représentants des organisations membres de la CES proportionnellement à leur nombre d’adhérents. Il se réunit quatre fois par an et peut adopter des positions communes et décider d’actions pour soutenir ses revendications. Les décisions éventuelles sont prises à la majorité qualifiée des deux tiers. Le Comité exécutif peut également décider du mandat et de la composition des délégations qui négocient avec les organisations patronales européennes.

Le Comité de direction décide des mesures de mise en œuvre des politiques adoptées par le Comité exécutif. Il se réunit huit fois par an.

Equipe de direction et personnel

L’équipe de direction élue, ou « Secrétariat », assure la gestion courante des activités . Elle est responsable des relations avec les institutions européennes et les organisations patronales. Elle propose et planifie les actions syndicales européennes et assure la gestion du personnel de la CES (Liste du personnel ) ainsi que de ses activités.

Secretaries group picture

Organisations membres

La CES représente tous les travailleurs au niveau européen.

Confédérations syndicales nationales.

La CES rassemble 89 organisations nationales réparties dans 39 pays.

Fédérations syndicales européennes.

Dix fédérations syndicales européennes sont affiliées à la CES. Elles représentent les travailleurs de différents secteurs allant du journalisme aux industries de transformation en passant par les services et la police. Les fédérations syndicales sont responsables du dialogue social européen au niveau sectoriel.

Groupements d’intérêt

La CES a mis en place une série de structures spéciales pour représenter les intérêts de certaines catégories de travailleurs. Ces structures sont étroitement associées aux activités de la CES.

Le Comité de coordination des Conseils syndicaux interrégionaux (CISR)

Le premier conseil syndical interrégional a été créé en 1976. Les CSIR encouragent la coopération transfrontalière entre syndicats de pays voisins et ont pour objectif la défense des intérêts communs des travailleurs.

Le Comité des femmes

Le comité des femmes de la CES se compose de représentantes de tous les affiliés de la CES ainsi que de toutes les organisations ayant un statut d’observateur. Son travail est essentiellement consacré à l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes. Le comité des femmes est représenté au Congrès et au Comité exécutif.

Le Comité des jeunes

Le comité des jeunes de la CES a été mis en place afin d’aborder les problèmes spécifiques auxquels les jeunes travailleurs sont confrontés. Son travail est devenu plus important que jamais en raison de la hausse dramatique du chômage et de la précarisation de l’emploi qui frappent les jeunes en Europe. Le comité des jeunes dispose d’une structure et de statuts propres.

La Fédération européenne des retraités et des personnes âgées (FERPA)

La FERPA est aujourd’hui l’organisation la plus représentative des retraités et des personnes âgées en Europe. Elle œuvre principalement en faveur d’une amélioration de la protection sociale, notamment les pensions et les soins de santé, et contre l’exclusion sociale et la pauvreté. ferpa.etuc.org

EUROCADRES

Le Conseil des cadres européens (EUROCADRES) représente cette catégorie de travailleurs dans tous les secteurs de l’industrie, des services publics et privés et des administrations. Il intervient dans toutes les matières intéressant les cadres (emploi, libre circulation, égalité des chances et beaucoup d’autres encore). www.eurocadres.org

Les Comités d’entreprise européens (CEE)

Plus de 1.300 comités d’entreprise européens représentant des milliers de travailleurs ont été constitués dans des sociétés transfrontalières dans toute l’UE et sont pour la plupart actifs aujourd’hui. Un CEE doit être mis en place dans les entreprises occupant au moins 1.000 travailleurs dans les États membres avec un minimum de 150 travailleurs dans au moins deux États membres. La législation de l’UE garantit le droit des employés à l’information et à la consultation concernant les décisions de l’entreprise au niveau européen.

La CES assure la coordination des CEE partout en Europe et organise une conférence annuelle des membres des CEE.

 

Base de données sur les CEE : www.ewcdb.eu (uniquement en anglais).

L’Institut syndical européen (ETUI)

L’institut syndical européen (ETUI) est le centre indépendant de recherche et de formation de la CES. www.etui.org