Un nouveau départ pour un dialogue social fort

Luca Visentini, Secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES), a signé aujourd’hui un accord au siège de la Commission européenne selon lequel :

  • La Commission et la Présidence de l’UE « reconnaissent le rôle fondamental du dialogue social européen en tant qu’élément significatif de l’élaboration des politiques de l’emploi et des politiques sociales de l’UE » et « se réjouissent du renforcement du dialogue entre employeurs et travailleurs » ;
  • La Présidence du Conseil s’assurera de l’implication des syndicats nationaux dans l’élaboration des politiques économiques, y compris au niveau des controversées « recommandations par pays » ;
  • La Commission encouragera et contribuera à améliorer les discussions et les négociations entre syndicats européens, employeurs et institutions de l’UE, y compris lors des cycles annuels de coordination de la politique économique de l’UE ;
  • La CES et les employeurs européens encourageront et assisteront leurs membres nationaux à recourir au fonds social européen, y compris pour la promotion du dialogue social et le renforcement des capacités.

L’accord concerne également les syndicats et les employeurs sectoriels européens et les engage à promouvoir le dialogue social et à assurer une mise en œuvre correcte des accords dans tous les États membres de l’Union européenne.

Les autres signataires de l’accord sont le Vice-président de la Commission européenne Dombrovskis, la Présidence néerlandaise du Conseil, le Directeur général de BusinessEurope, le CEEP représentant les employeurs et les entreprises des services publics et l’UEAPME représentant les PME.

Peter Scherrer, Secrétaire général adjoint de la CES, a déclaré : « La signature d’aujourd’hui ne résout pas les nombreux problèmes auxquels les travailleurs sont actuellement confrontés mais elle signifie que les syndicats peuvent espérer être à table avec les responsables nationaux et européens pour discuter des politiques économiques et sociales. L’UE a réaffirmé l’importance des négociations entre syndicats, employeurs et gouvernements au niveau européen et dans tous les États membres. Le dialogue social ne sera efficace que si les accords sont scrupuleusement appliqués et deviennent une réalité tangible sur les lieux de travail. »

28.06.2016
Communiqué de presse