Sommet européen : le compte à rebours est lancé

Par l’envoi d’un message sévère à l’Union européenne, la Confédération européenne des syndicats (CES) et les trois syndicats belges, soutenus par le syndicat allemand DGB et le syndicat autrichien ÖGB, ont lancé une campagne de 10 jours de lobbying et d’activités sur les médias sociaux pour que la proposition de « Socle européen pour les droits sociaux » soit adoptée au sommet de l’UE à Göteborg le 17 novembre.

Ce message projeté hier soir sur le bâtiment Berlaymont, siège de la Commission européenne situé Rond-Point Schuman à Bruxelles, proclamait « Time is running out for the EU to deliver for working people » (Il ne reste plus beaucoup de temps à l’UE pour agir en faveur des travailleurs).

Dans toute l’Europe, les syndicats veulent que l’adoption du socle social soit suivie de la réalisation par l’UE des nouveaux droits tels que les salaires équitables et les emplois sûrs.

La CES a identifié 10 éléments fondamentaux pour transformer les belles promesses du Socle européen des droits sociaux en améliorations réelles dans la vie des travailleurs, y compris un plan d’action européen pour leur mise en œuvre, de nouvelles lois européennes, des investissements et une meilleure politique économique qui produise des résultats sociaux et pas seulement des résultats fiscaux.

Les syndicats ont également lancé un nouveau site web https://socialrightsfirst.eu/ réclamant « Une meilleure Europe pour les travailleurs » et « Un socle des droits sociaux plus solide ».

Lien vers la vidéo https://youtu.be/XAbUrzPPQH4

 

03.11.2017
Communiqué de presse