Présidence slovène: la CES demande le respect des droits syndicaux par le marché unique

Bruxelles, 10/01/2008

John Monks, soulignera qu'il est important que le marché unique européen respecte les droits des travailleurs et des syndicats. Les récentes décisions de la Cour de Justice européenne, en particulier dans le cas Laval, ont eu pour effet de subordonner les droits fondamentaux des travailleurs en matière de négociation et de grève à la libre circulation de la main-d'oeuvre.

John Monks dira au premier ministre que cette situation est intolérable pour les syndicats européens. Les travailleurs migrants sont les bienvenus mais ils doivent être traités sur le même pied que les résidents et pas comme des travailleurs de seconde zone, exploitables, et utilisés en tant qu'instruments de dumping social (c'est-à-dire contraignant les résidents à accepter des réductions de salaire).

M.Monks demandera au premier ministre et à la Présidence slovène d'apporter son soutien à la campagne visant à assurer un juste équilibre entre le marché unique et les droits des travailleurs et des syndicats, et de ne pas permettre au marché unique de réduire à néant les résultats chèrement acquis par les syndicats européens.

Il présentera aussi un mémorandum (ci-joint) sur les mesures détaillées demandées par la CES sur les questions européennes.

- Mémorandum

10.01.2008
Communiqué de presse