Les augmentations salariales ne reflètent pas les gains de productivité

Productivity and wages

La productivité a augmenté davantage que les salaires* dans la majorité des États membres de l’UE.

Selon les nouveaux calculs de l’Institut syndical européen (ETUI) reposant sur les chiffres de la base de données Ameco, les salaires ont moins augmenté que la productivité de la main-d’œuvre entre 2010 et 2019 dans 15 États membres.

Par rapport aux gains de productivité, la croissance salariale a accusé un retard de:

35 points de pourcentage en Irlande (voir note** en bas de page)
17 points de pourcentage en Croatie
11 points de pourcentage en Espagne
9 points de pourcentage en Grèce et à Chypre
7 points de pourcentage au Portugal
3 points de pourcentage en Belgique, aux Pays-Bas et en Finlande
2 points de pourcentage en Italie
1 point de pourcentage en Autriche, au Danemark et en France
0,5 point de pourcentage en Slovénie
0,2 point de pourcentage à Malte

« L’équité et la théorie économique imposent que les augmentations salariales suivent les augmentations de productivité » a déclaré Esther Lynch, Secrétaire générale adjointe de la Confédération européenne des syndicats (CES)« mais, au lieu de cela, les travailleurs sont perdants face aux nantis. »

« Les entreprises paient davantage à leurs actionnaires et dirigeants au détriment de leurs travailleurs. »

« Cette politique de redistribution va en sens contraire : elle dépouille les personnes situées au bas et au milieu de l’échelle socioéconomique pour donner à celles qui se trouvent en haut de cette échelle. »

« L’Union européenne doit agir pour renforcer la négociation collective. Lorsque les travailleurs sont en mesure de négocier leur juste part des gains de productivité, le salaire médian augmente, ce qui augmente la probabilité que 60% de ce salaire médian corresponde à un salaire minimum assurant de quoi vivre aux travailleurs. »

Notes

*Techniquement appelé « rémunération réelle par salarié » = rémunération, charges sociales de l’employeur et avantages par salarié alors que la productivité est mesurée en PIB par salarié. Ces deux éléments sont ajustés pour tenir compte de l’inflation.

**Des questions ont été soulevées concernant la validité des données relatives au PIB irlandais en raison des activités de plusieurs grandes multinationales même si l’évolution des salaires est plus que probablement moindre que l’augmentation de productivité.
 

14.02.2020
Communiqué de presse