La part des travailleurs dans la prospérité économique a baissé dans 18 États membres de l'UE

Cover

Selon des chiffres officiels, dans deux tiers des États membres de l’UE, la part des travailleurs dans le PIB de leur pays est inférieure à ce qu’elle était à l’entame de la décennie.

Les statistiques de la Commission européenne montrent que la part salariale – un indicateur clé des inégalités – a chuté dans 13 États membres entre 2010 et 2019 tandis qu’elle se stabilisait dans cinq autres pays.

C’est l’Irlande* qui a connu la chute la plus importante du pourcentage des salaires dans le PIB (-19%). Elle est suivie par la Croatie (-11%), Chypre (-6%), le Portugal (-5%) et Malte (-5%).

La Confédération européenne des syndicats (CES) souligne ces chiffres dans le cadre de la consultation de la Commission européenne sur le salaire minimum équitable qui montrent que les travailleurs reçoivent une part toujours moindre de la prospérité économique qu’ils contribuent à créer.

Liste des 18 États membres de l’UE dans lesquels la part salariale a chuté entre 2009 et 2019
 

Pays Part salariale 2019 Part salariale 2009 Différence
       
       
Irlande 33,9% 53,1% -19,2
Croatie 52,1% 62,9% -10,8
Chypre 49,7% 55,7% -6,0
Portugal 52,1% 57,6% -5,5
Malte 45,7% 51,0% -5,3
Grèce 49,6% 54,1% -4,5
Espagne 53,5% 57,8% -4,2
Finlande 52,6% 56,6% -4,0
Belgique 59,2% 62,3% -3,1
Danemark 55,9% 58,8% -2,9
Hongrie 46,6% 48,8% -2,2
Pays-Bas 57,2% 59,2% -2,0
Luxembourg 53,9% 55,2% -1,4
Slovénie 62,0% 62,9% -0,9
Italie 53,3% 54,1% -0,8
France 57,3% 57,5% -0,2
Autriche 54,9% 55,0% -0,1
Suède 49,6% 49,7% -0,1
       
Zone euro 56,3% 57,1% -0,8
UE 56,2% 56,9% -0,7

Esther Lynch, la Secrétaire générale adjointe de la CES, a déclaré à ce propos :

« Ursula von der Leyen s’est engagée à ce que la nouvelle Commission européenne crée une « économie au service des personnes », ce qui est un objectif louable que nous soutenons sans réserve. »

« Les chiffres de la Commission révèlent pourtant que, dans la plupart des États membres, la part de la richesse que les personnes reçoivent, et pour laquelle elles ont travaillé dur, n’a cessé de diminuer depuis le début de la décennie »

« Pour honorer son engagement, il faudra donc que von der Leyen présente des propositions innovantes qui poussent les salaires à la hausse partout en Europe. »

« Augmenter le salaire minimum légal dans les pays où il existe déjà serait un début mais les travailleurs doivent aussi avoir le droit d’adhérer à un syndicat et de négocier collectivement afin de recevoir une part vraiment équitable de la richesse produite. »
 

Note: 

* Questions have been raised about the value of Irish GDP data due to the activities of a number of large multinationals, including for tax planning purposes.

10.02.2020
Communiqué de presse