La CES soutient le syndicat grec appelant à l'annulation du référendum

Source: Shutterstock

La Confédération européenne des syndicats (CES) soutient la Confédération générale des travailleurs grecs (GSEE) qui a, aujourd’hui, demandé l’annulation du référendum.

Lors d’une séance plénière convoquée ce mercredi 1er juillet 2015, le syndicat grec a déclaré :

« La GSEE pense que la tenue d’un référendum est un droit démocratique, constitutionnel et inaliénable des citoyens grecs et est conforme aux traditions européennes.

Toutefois, le processus même du référendum actuel, le moment choisi, sa qualité et son contenu sont banalisés dans un cadre de faux dilemmes et de précipitation et pourraient mener à des situations incontrôlables et diviser la société grecque.

La Confédération s’oppose fermement à toutes les formes de protocoles émanant des créanciers ou du gouvernement et à toutes leurs implications qui seraient préjudiciables au monde du travail et au peuple grec.

Notre position est tout aussi non négociable s’agissant de la poursuite de l’orientation européenne de notre pays et de la place de la Grèce en Europe et dans la zone euro.

La question soumise à référendum est fallacieuse et les choix irresponsables et générateurs de discorde posés par des forces extrêmes tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la Grèce mènent notre pays vers des aventures tragiques.

Nous exigeons l’annulation immédiate du référendum.

En tant que principale organisation syndicale des travailleurs du secteur privé en Grèce, nous envoyons un message clair dans toutes les directions :

  • L’orientation européenne de notre pays est non négociable.
  • Nous disons oui à l’Europe des peuples et de la solidarité !
  • Nous disons oui à la monnaie commune et à une Europe fédérale !
01.07.2015
Communiqué de presse