La CES condamne le manque de solidarité et de compassion du paquet Asile de la Commission

La Commission européenne a publié aujourd’hui un ensemble de propositions visant à réformer le régime d’asile européen commun pour soi-disant créer un « système de répartition des demandes d’asile entre les États membres plus équitable, plus efficace et plus durable ».

La Confédération européenne des syndicats (CES) regrette profondément le manque d’ambition et de solidarité dont témoignent ces propositions.

Luca Visentini, Secrétaire général de la CES, a déclaré : « Ces mesures ne feront rien pour restaurer la confiance dans l’Union européenne. »

« La Commission essaie de trouver un moyen pour faire en sorte que les États membres coopèrent pour répondre à la crise des réfugiés mais elle ne propose malheureusement aucune vision ou stratégie politique durable. Les droits fondamentaux ne peuvent s’échanger contre de l’argent. Cette solution honteuse n’est pas viable et ne fait qu’aggraver le mauvais accord avec la Turquie. »

« Il n’y a ni solidarité ni sens des responsabilités. Personne ne se préoccupe des personnes qui fuient la guerre. Plutôt que coopérer, les gouvernements tentent simplement de protéger leurs propres intérêts. »

« L’UE fait fausse route. »

09.05.2016
Communiqué de presse