Garantie pour la jeunesse : la CES soutient la Cour des comptes

La Cour des comptes européenne (CCE) a publié aujourd’hui un rapport sur le chômage des jeunes, soulignant, d’une part, le peu de progrès accomplis dans la mise en œuvre de la Garantie pour la jeunesse de l’UE et, d’autre part, la contribution insuffisante de l’Initiative pour l’emploi des jeunes dans les États membres visités.

La CES approuve de nombreux constats et recommandations du rapport.

  • Les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes initiales  – plus de 4 millions de jeunes de moins de 25 ans dans l’UE étaient toujours sans emploi à la mi-2016.
  • Le financement n’est pas suffisant pour un tel objectif ambitieux. Au-delà d’un financement européen plus important, un débat politique s’impose pour discuter de la façon de prendre en charge l’ensemble des jeunes concernés, en utilisant les ressources nationales ainsi que celles mises à disposition par le budget de l'UE.
  • La nécessité d’améliorer l’évaluation de telles politiques.
  • La nécessité d’améliorer la participation des partenaires sociaux à la conception, au développement et à l’évaluation de la Garantie pour la jeunesse.

« Je partage pleinement les préoccupations de la Cour des comptes et salue l’intervention de cette institution européenne respectée », a déclaré Thiébaut Weber, Secrétaire confédéral de la CES.  

« La CES soutient la Garantie pour la jeunesse, a-t-il ajouté, mais réclame depuis longtemps des progrès importants. J’espère que ce rapport permettra d’œuvrer au déploiement et à l’amélioration de la Garantie pour la jeunesse. »

 

Lien vers le rapport
http://www.eca.europa.eu/Lists/ECADocuments/SR17_5/SR_YOUTH_GUARANTEE_FR.pdf

Lien vers la position de la CES https://www.etuc.org/fr/documents/towards-real-and-effective-youth-guarantee-europe#.WOOtvtJ95PY

04.04.2017
Communiqué de presse