Comment les femmes peuvent-elles parvenir à l’égalité salariale alors que les meilleurs emplois sont réservés aux hommes ?

Montse Unequalpayday

 

L’écart salarial entre hommes et femmes atteint le niveau inacceptable de 16%. Mais il y a pire. Les derniers chiffres disponibles qui concernent l’année 2016 montrent que cet écart a très peu diminué depuis 2010 et est resté inchangé depuis 2015.

Pour marquer la Journée européenne de l’(in)égalité salariale, la Secrétaire confédérale de la Confédération européenne des syndicats (CES), Montserrat Mir, a déclaré : « A la vitesse de changement actuelle, nous serons tous morts avant de parvenir à l’égalité salariale pour les femmes. »

« Les inégalités salariales ont à peine diminué depuis 2010 et ont en réalité augmenté dans certains pays, y compris le Royaume-Uni, la Pologne, le Portugal et la Bulgarie. »

« Comment les femmes pourraient-elles gagner autant que les hommes si les meilleurs emplois sont réservés à ces derniers ? Un bien trop grand nombre de femmes sont reléguées à des emplois peu payés, temporaires ou à temps partiel. Parmi les femmes qui parviennent malgré tout à décrocher un bon emploi, nombreuses sont celles qui sont désavantagées deux fois, d’abord en étant moins payées que les hommes occupant des emplois similaires pour ensuite être confrontées à un infranchissable plafond de verre. »

« Même au sein de la Commission européenne qui pourtant pratique des rémunérations confortables et ne manque jamais de promouvoir la Journée de l’égalité salariale, il existe un important écart de rémunération entre les hommes et les femmes puisque seulement 9 des 28 Commissaires, un des 4 Vice-présidents et 10 des 37 Directeurs généraux sont des femmes. Il n’y a en outre pas un seul parlement national dans toute l’UE où la représentation paritaire des femmes et des hommes soit atteinte. »

« Nous devons être beaucoup plus actifs afin d’identifier et de faire pression sur les organisations et les entreprises où les hommes qui occupent les postes décisionnaires sont incapables d’assurer aux femmes une proportion équitable des emplois les mieux rémunérés. Les femmes en ont assez d’être confinées aux emplois mal payés dans des secteurs à bas salaires. Il faut en faire bien davantage pour donner aux femmes les moyens de parvenir à l’égalité salariale. »

Selon la Commission européenne, l’écart salarial entre hommes et femmes pour l’ensemble de l’UE était de 16,4% en 2010 et de 16,2% en 2015 et 2016.

06.11.2018
Communiqué de presse