Bon anniversaire au socle social !

Social Pillar

La Confédération européenne des syndicats (CES) célébrait aujourd’hui le premier anniversaire du Socle européen des droits sociaux avec des représentants de la Commission européenne, le Président Jean-Claude Juncker et la Commissaire Marianne Thyssen.

Luca Visentini, Secrétaire général de la CES, a offert à la Commissaire pour l'emploi et les affaires sociales un gâteau accompagné du message suivant : « Très cher Socle, nous te souhaitons un merveilleux premier anniversaire. Tu nous as donné de l’espoir pour l’avenir. Puisses-tu grandir pour réaliser ton plein potentiel. »

« Le socle social a bien progressé en tout juste un an » a déclaré Luca Visentini, « mais il reste encore tellement à faire. »

Le socle européen des droits sociaux a été adopté le 17 novembre 2017 lors du Sommet de Göteborg. L’UE s’y est engagée à respecter d’importants principes, y compris le droit à un juste salaire, l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, la santé et la sécurité au travail et des services essentiels de bonne qualité.

Plusieurs initiatives positives ont été lancées pour le concrétiser, notamment les projets de directives relatives à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et à des conditions de travail transparentes et prévisibles ainsi que l’Autorité européenne du travail.

Les propositions actuelles doivent être adoptées avant les élections européennes et nous exhortons le Parlement européen et les gouvernements à contribuer à ce que cela soit le cas. » a ajouté Visentini. « De nouvelles initiatives devront être présentées par la nouvelle Commission européenne qui sera constituée l’an prochain et par les États membres au niveau national. »

La mise en œuvre du socle social implique une législation, une politique économique et sociale, un financement et d’autres initiatives, tant au niveau européen qu’au niveau national, aujourd’hui et à l’avenir. Syndicats et employeurs ont également un rôle à jouer dans ce contexte, en particulier à travers le dialogue social et la négociation collective.

Le message remis aux responsables de la Commission européenne adoptait aussi un ton plus grave « regrettant qu’en cette heureuse occasion chacun ne reçoive pas une part du gâteau » et rappelant aux institutions européennes les difficultés auxquelles sont confrontés « les travailleurs de tous les pays exposés à des conditions de travail injustes, ceux qui peinent à joindre les deux bouts en raison de salaires de misère ou d’absence de salaire et tous ceux enfermés dans des contrats zéro heure ou de faux emplois indépendants. Le socle promet de s’attaquer à ces problèmes et nous espérons qu’il y apporte bientôt de vraies solutions.

Etaient également présentes au Parlement européen à Strasbourg pour marquer le premier anniversaire du socle les Secrétaires confédérales de la CES Liina Carr et Esther Lynch. La CES a également offert un gâteau et une carte au Vice-Président Timmermans.

13.11.2018
Communiqué de presse