Syndicats et employeurs européens réclament une stratégie industrielle ambitieuse pour l’UE

Cover

Employeurs et syndicats européens s’unissent pour réclamer à la nouvelle Commission européenne et au Parlement une stratégie industrielle qui soit plus proactive et ambitieuse. La Confédération européenne des syndicats (CES), BusinessEurope, SMEunited et le CEEP veulent positionner l’économie européenne comme l'un des leaders mondiaux œuvrant de manière responsable à la prospérité en créant de la valeur pour les citoyens et la planète. La politique industrielle de l’UE doit soutenir la création d’un plus grand nombre d’entreprises et de technologies de classe mondiale, capables de rivaliser partout avec les plus grands, d’offrir des emplois de qualité et de bonnes conditions de travail dans leurs secteurs respectifs et de se conformer aux engagements et aux ambitions climatiques et environnementaux de l’Europe.

Lors d’un événement commun à Bruxelles le 9 octobre, syndicats et employeurs demanderont ensemble à l’Union européenne de contribuer au renforcement de la base industrielle durable de l’Europe.

« L’Europe a besoin d’une industrie durable », explique Luca Visentini, Secrétaire général de la CES, « qui prospère et continue de proposer du travail de qualité durant la transition numérique et écologique qui nous attend. Le but est de développer une transition juste et équitable qui ne laisse personne en arrière. Cela implique des investissements publics et privés de grande ampleur pour créer de bons emplois et, pour les gouvernements et l’UE, de travailler avec les syndicats et les employeurs pour anticiper et gérer le changement. »

Le Directeur général de BusinessEurope, Markus J. Beyrer, prolonge : « Numérisation, changement climatique et accélération de la course mondiale à l’innovation sont autant de domaines dans lesquels l’industrie européenne est essentielle pour transformer les défis en opportunités. Pour y parvenir, l’Europe a besoin d’un plan. Elle doit être plus proactive, plus stratégique et agir plus rapidement que par le passé. »

Pour sa part, Valeria Ronzitti, Secrétaire générale du CEEP, expose : « L’avenir de l’Europe est étroitement lié à l’avenir de notre industrie. Nous avons une énorme responsabilité dans le développement de politiques industrielles qui concilient innovation en matière de durabilité, investissements, compétences et compétitivité. Je crois fermement que le partenariat social est le meilleur instrument pour accompagner cette transformation. »

Véronique Willems, Secrétaire générale de SMEunited ajoute : « Une base industrielle européenne solide ne peut exclusivement reposer sur quelques entreprises multinationales mais elle doit être bâtie en tenant compte du tissu économique dans son ensemble, y compris les PME. Les partenaires sociaux peuvent contribuer à trouver le juste équilibre entre compétitivité et bien-être. Cela ne peut se faire qu’en augmentant la productivité. Notre but commun doit être d’assurer que la transition vers une économie numérique et circulaire soit durable et pour l’économie et pour la société dans son ensemble. »