Restructurations : « Assez tergiversé ! Il est temps de proposer des mesures pour soutenir les travailleurs », déclare la CES

Bruxelles, 02/04/2012

« Nous avons attendu 15 ans pour que les recommandations de Gyllenhammar soient prises en considération. Durant ces 15 années, des millions de travailleurs européens ont été victimes de processus de restructurations mal planifiées et mises en œuvre de manière injuste. Après 5 ans de crise économique, notre patience est à bout
», a déclaré Judith Kirton-Darling, Secrétaire confédérale de la CES.

« Il est temps d’agir en matière de droit à la formation, d’une participation renforcée des travailleurs et d’un agenda de politique industrielle qui favorise l’innovation et la création d’emplois ».

Dans la réponse de la CES, le mouvement syndical a défini cinq éléments clés pour un cadre européen d’anticipation du changement :

1. Préparer et habiliter les travailleurs : rôle clé de l’éducation et de la formation ;

2. Protéger et créer des emplois : rôle clé de la politique industrielle ;

3. Donner aux travailleurs la possibilité de s’exprimer sur les décisions stratégiques : rôle clé de l’information, de la consultation et de la participation ;

4. Garantir un cadre juridique européen : rôle clé des négociations collectives ;

5. Prévoir un filet de sécurité : rôle clé des politiques actives du marché du travail, de la protection sociale et des mesures de soutien.

02.04.2012
Communiqué de presse