Réaction de la CES au train de mesures pour approfondir l'UEM

« L’architecture de l’Union économique et monétaire est loin d’être complète », a déclaré Luca Visentini, Secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES). « L’UEM a vraiment besoin d’une gouvernance renforcée et plus cohérente et de moyens pour assurer l’avenir à long terme de l’euro. Le train de mesures présenté par la Commission européenne est important et les États membres doivent trouver le courage politique pour prendre les décisions qui s’imposent. »

« Les changements proposés ne vont certainement pas trop loin mais les dates de leur mise en œuvre doivent être avancées. »

« Nous plaidons avec force pour une Union économique et monétaire qui investisse dans la croissance et pas uniquement pour aider les pays en temps de crise », prolonge Katja Lehto-Komulainen, Secrétaire générale adjointe de la CES. « Le fonds monétaire européen doit soutenir le développement économique et pas seulement intervenir en cas de crise bancaire. Nous pensons que des règles budgétaires équilibrées s’accompagnant d’une plus grande flexibilité devraient être traduites en droit de l’Union afin de stimuler des investissements bien nécessaires. »

08.12.2017
Communiqué de presse