Rapport de la Commission sur l’intelligence artificielle : les travailleurs réagissent

Thiebaut AI

La Commission européenne publiera demain le rapport du groupe d'experts de haut niveau sur l'intelligence artificielle (IA) détaillant ses recommandations à l’UE en matière d’éthique pour une IA fiable et digne de confiance.

Thiébaut Weber, Secrétaire confédéral de la Confédération européenne des syndicats (CES), seul représentant syndical au sein du groupe d’experts, à propos du rapport :

« Les recommandations sont le résultat de discussions longues et, parfois, animées durant lesquelles certains représentants du secteur et d’autres membres du groupe, peut-être un peu techno-optimistes, ont eu tendance à en sous-estimer les risques. Le résultat final constitue toutefois une bonne base pour le développement de l’IA en Europe. »

« Il revient maintenant à la Commission européenne de transposer ces recommandations dans des initiatives concrètes pour soutenir l’IA dans l’UE en s’assurant qu’elle soit au service du bien commun et du bien-être social. »

« L’Europe a la possibilité de tirer un avantage concurrentiel en développant une AI qui soit fiable et socialement responsable. »

La participation de la CES a été déterminante pour faire entendre la voix des travailleurs dans le débat et pour assurer qu’ils soient informés, consultés et impliqués dans les décisions sur la manière dont l’IA influence leur travail.

« L’IA est à la fois excitante et inquiétante », a encore déclaré Thiébaut Weber. « C’est certainement une innovation susceptible de générer emplois et progrès. Mais son développement est trop important pour n’être motivé que par le profit. Il faut que l’IA évolue dans un cadre réglementaire éthique afin d’assurer qu’elle serve l’humanité et non qu’elle l’asservisse. »

 

 

 

08.04.2019
Communiqué de presse