L'UE ne peut laisser les commandes aux marchés financiers

Bruxelles, 13/07/2011

L’emploi et la cohésion sociale, les vies de millions d’Européens sont en jeu. « Il est temps de faire preuve d’un sens aigu de leadership européen et de prendre les bonnes décisions pour changer de cap. Cette situation n’est pas une fatalité mais le résultat d’un manque de contrôle politique des marchés. », a déclaré la Secrétaire générale de la CES, Bernadette Ségol.

Selon la CES, cela nécessite une action immédiate pour mettre en place un mécanisme européen de solidarité sur le marché de la dette (les euro-obligations) ainsi que des initiatives à moyen terme comme l’introduction d’une taxe sur les transactions financières, le contrôle des agences de notation, la fin des paradis fiscaux, de l’évasion et de la fraude fiscales et l’utilisation de tous les instruments financiers européens disponibles afin d’investir dans la relance d’une croissance durable et de l’emploi.

13.07.2011
Communiqué de presse