Le rapport mondial de la CSI révèle des violations des droits des travailleurs partout en Europe

Trade union rights are human rights - collective bargaining/yes

Le rapport de la Confédération syndicale internationale sur l’« Indice CSI des droits dans le monde » publié aujourd’hui révèle que :

  • En 2019, la plus forte augmentation du nombre de pays privant certains travailleurs du droit à établir ou à s’affilier à un syndicat concerne l’Europe où 40% des états ne garantissent pas aux travailleurs le droit de se syndiquer.
  • 50% des pays européens ont enfreint le droit à la négociation collective en 2019 contre 20% en 2018.
  • Bélarus, Grèce et Turquie sont classés comme n’offrant « aucune garantie de droits ».
  • Des « violations systématiques des droits » sont rapportées en Bosnie-Herzégovine et en Roumanie.
  • Albanie, Bulgarie, Espagne, Géorgie, Hongrie, Pologne et Royaume-Uni sont classés parmi les pays où ont lieu des « violations régulières des droits ».
  • Belgique, Croatie, Estonie, France, Lettonie, Lituanie, Moldavie, Monténégro, Portugal, République tchèque et Suisse connaissent des « violations répétées des droits ».
  • Ryanair a enfreint les droits des travailleurs en Belgique, au Portugal et aux Pays-Bas ; Amazon et Uber ont enfreint les droits des travailleurs en Europe ; Goodyear, Renault et l’aéroport d’Istanbul ont violé les droits des travailleurs en Turquie de même que Dunnes Stores en Irlande et TS Laevad en Estonie.

Le rapport souligne également une augmentation inquiétante du nombre de travailleurs menacés, arrêtés ou tués en Europe.

« Un travail conséquent doit être fait afin d’améliorer les droits syndicaux dans de nombreux pays d’Europe, y compris au sein de l’Union européenne », a déclaré Esther Lynch, Secrétaire générale adjointe de la Confédération européenne des syndicats (CES). « Il faut avant tout s’assurer que tous les travailleurs puissent sans crainte adhérer à un syndicat et que leur droit à s’organiser et à négocier collectivement soit correctement reconnu et protégé. »

« Cet instantané de la situation mondiale des droits des travailleurs tombe à point nommé, une semaine à peine avant une conférence de haut niveau organisée par la Présidence roumaine du Conseil de l’UE sur le thème « Un nouveau départ pour la négociation collective en Europe ». La CES y participera et tentera de persuader l’Union européenne d’apporter un soutien appuyé à la négociation collective dans chaque État membre. »

Pour plus d’informations sur l’indice CSI des droits dans le monde, voir https://www.ituc-csi.org/ituc-global-rights-index-2019.

19.06.2019
Communiqué de presse