Le Congrès de la CES a approuvé le Manifeste d'Athènes qui établit les priorités pour les quatre ans à venir

Athènes, 19/05/2011

En approuvant le manifesto d’Athènes, la CES affirme que les salaires ne sont pas l’ennemi de l’économie mais en sont le moteur et que l’autonomie des partenaires sociaux dans les négociations collectives doit être respectée. Le manifeste dénonce également le « Pacte Euro-Plus ».

La CES se battra pour un « New Deal » européen en faveur des travailleurs, contre la gouvernance de l’austérité et pour une gouvernance économique européenne au service des peuples européens et non des marchés, pour un plan coordonné contre le chômage des jeunes et de d’améliorer les conditions de travail de tous les travailleurs européens.

La CES exige une régulation efficace et rigoureuse des marchés financiers et des agences de notation et de faire campagne pour que les droits sociaux fondamentaux aient priorité par rapport aux libertés économiques et, donc, garantir ce principe dans un Protocole de progrès social dans les traités européens, dans une Directive sur le détachement des travailleurs révisée et dans une réglementation du marché intérieur, connue sous le nom de « Monti II ».

19.05.2011
Communiqué de presse