Le chômage des moins de 25 ans devrait augmenter de 70%. Une véritable Garantie pour la jeunesse est nécessaire !

Real Youth Guarantee

La Confédération européenne des syndicats (CES) exhorte la Commission européenne à améliorer sensiblement sa garantie pour la jeunesse après que de nouvelles estimations indiquent que le chômage des jeunes pourrait pratiquement doubler cette année.

Les chiffres publiés par Eurostat montrent que le nombre de jeunes chômeurs a augmenté de 159.000 unités rien qu’en mars lorsque le confinement a été décrété, portant le nombre total à 2,8 millions (soit 15,4% des chômeurs dans l’UE) tandis que beaucoup d’autres jeunes doivent se contenter d’un emploi précaire.

En outre, certains universitaires prédisent que la crise fera grimper le chômage des jeunes à 4,8 millions (26,2%) d’ici à la fin de l’année. Ils s’attendent également que le nombre de NEET (jeunes ne travaillant pas, ne suivant pas d’études ou de formation) augmente de 4,9 millions à 6,7 millions.

Face à ce scénario dévastateur, la garantie pour la jeunesse renforcée que la Commission dévoilera demain devrait inclure une augmentation du financement, un accès plus aisé et une priorisation des emplois réels au lieu de stages de qualité médiocre.

Les principaux problèmes de la garantie jeunes existante sont :

  • Dans certains États membres, jusqu’à 60% des interventions concernent des stages plutôt que de vrais emplois. Selon la Cour des comptes européenne, les résultats « ne sont pas à la hauteur des attentes ».
  • Les États membres n’atteignent pas le but recherché qui est de proposer aux NEET une offre de qualité dans un délai de quatre mois, leur approche restant limitée. Les stages de qualité médiocre ont contribué à la précarité.
  • Les 6,4 millions d’euros alloués au programme entre 2014 et 2020 équivaudraient à peine à 1.333 euros par jeune qui devrait se trouver sans emploi cette année. Les experts estiment qu’il faudrait plus de 7.000 euros par NEET.

La CES demande :

  • Des critères de qualité contraignants priorisant les emplois et stages réels et excluant les mauvaises pratiques qui font que des stagiaires remplacent des travailleurs payés correctement.
  • Une augmentation du budget de l’UE et un seuil minimum de dépenses par État membre consacrées à l’emploi des jeunes.
  • L’accès universel aux prestations sociales pour les participants à la garantie pour la jeunesse.
  • L’implication des syndicats dans l’élaboration et la mise en œuvre du programme.

Ludovic Voet, Secrétaire confédéral de la CES responsable pour les questions « jeunesse », a déclaré :

« Des millions de jeunes en Europe sont utilisés comme main-d’œuvre bon marché et jetable et ayant peu de droits en raison des politiques suivies durant la dernière crise qui rendent délibérément les emplois précaires. »

« La Commission européenne a fait de belles promesses pour aider les jeunes les plus défavorisés à trouver des emplois de qualité mais la situation actuelle témoigne à l’évidence qu’elle a jusqu’à présent échoué à les honorer. »

« L’impact de la garantie européenne pour la jeunesse ne s’est trop souvent manifesté que sur papier par une baisse des statistiques du chômage induite par une offre de stages de médiocre qualité et non rémunérés plutôt que de vrais emplois. »

« Face à la pire récession de l’histoire de l’UE, le nouveau programme doit voir son financement et ses critères de qualité augmentés afin de s’assurer qu’il génère de véritables opportunités d’emploi plutôt que des mauvais stages et des formations sans fin. »

« La garantie pour la jeunesse de l’UE était une politique conçue pour augmenter le volume de l’emploi et doit le rester. La génération d’Européens la plus éduquée ne peut être renvoyée à des formations simplement en raison du manque d’opportunités d’emploi. »

 

Notes :

Les journalistes sont invités à participer à une séance d’information en ligne qui sera organisée le 2 juillet par la CES et le Forum européen de la jeunesse pour analyser les propositions de la Commission pour une garantie pour la jeunesse renforcée :

https://www.facebook.com/events/700975033812081?active_tab=about 

Texte complet de la résolution de la CES sur l’avenir de la garantie européenne pour la jeunesse :

https://www.etuc.org/en/document/revisited-fight-against-youth-unemployment-etuc-youth-resolution

30.06.2020
Communiqué de presse