La Commission doit maintenant s'attaquer d'urgence à la révision de la directive sur le détachement des travailleurs

ETUC source

La Commission européenne a pris aujourd’hui la bonne décision de rejeter la procédure du carton jaune lancée par 11 États membres et d’entamer la révision attendue depuis longtemps de la directive relative au détachement des travailleurs.

La Confédération européenne des syndicats (CES) et tous les syndicats qui y sont affiliés – y compris ceux des pays à l’origine de la procédure du carton jaune – soutiennent vigoureusement cette révision. La CES estime que ces 11 gouvernements ont agi contre les intérêts de leurs propres travailleurs en tentant de faire barrage au principe du salaire égal pour un travail de valeur égale.

« L’exploitation des travailleurs européens détachés a assez duré. Ces travailleurs ne sont pas des citoyens de seconde zone et ils ont droit à un salaire juste et égal à celui des autres travailleurs dans les pays qui les accueillent », a déclaré la Secrétaire confédérale de la CES Liina Carr.

Et elle conclut : « Nous pouvons enfin ouvrir un débat démocratique à travers une procédure législative normale. Nous travaillerons avec tous les législateurs de l’Union européenne pour assurer que les systèmes nationaux de négociation collective et de fixation des salaires soient pleinement respectés conformément à l’interprétation correcte des principes de subsidiarité et de proportionnalité. »