La CES soutient un marché unique qui protège les travailleurs

Commentant la communication de la Commission sur sa « Stratégie pour le marché unique », Liina Carr, Secrétaire confédérale de la Confédération européenne des syndicats (CES), a déclaré :

« La Commission européenne a raison de vouloir créer des emplois et de favoriser une croissance socialement équitable à travers le marché unique. Il reste à voir si cette stratégie y parviendra. »

« Les syndicats soutiennent un meilleur fonctionnement du marché unique s’accompagnant de règles correctes qui protègent travailleurs et consommateurs. Le fait que cette communication mentionne la nécessité de respecter les droits des travailleurs est un début. »

La CES :

  • s’inquiète des nombreux problèmes qui doivent encore être résolus avant que le secteur de la construction ne puisse être encouragé à davantage développer le travail transfrontalier, par exemple le travail non déclaré, le recours abusif aux sous-traitants et les faux emplois indépendants existant dans le secteur ;
  • sera attentive à tout changement de réglementation applicable au secteur de la construction pour s’assurer qu’il ne porte pas atteinte à la santé et à la sécurité dans une industrie qui déplore quelque 1000 morts chaque année dans l’ensemble de l’UE ;
  • se félicite que certaines questions liées à l’emploi soient reconnues comme devant être traitées dans le cadre de l’économie collaborative (y compris le paiement des prestations sociales ainsi que la santé et la sécurité) et veillera à ce que ces questions soient correctement abordées ;
  • craint que la menace de déclarer nulle et non avenue toute disposition réglementaire qui limite les services et n’est pas signalée à la Commission soit disproportionnée et puisse entraîner des problèmes beaucoup plus graves que ceux qu’elle est censée résoudre.
28.10.2015
Communiqué de presse