La CES soutient les conclusions de Riga sur l'amélioration de l'enseignement et de la formation professionnels

La Confédération européenne des syndicats (CES) se félicite de l’adoption, ce jour, par les responsables de l’UE des conclusions de Riga relatives à une nouvelle série de mesures prioritaires visant à améliorer l’enseignement et la formation professionnels (EFP) pour la période 2015-2020.


Lors de son intervention au cours de la réunion des ministres en charge de l’enseignement et de la formation professionnels à Riga, Luca Visentini, Secrétaire confédéral de la CES, a déclaré :


« Nous nous réjouissons de l’adoption des conclusions de Riga sur l’EFP. L’idée selon laquelle les outils d’enseignement et de formation peuvent à eux seuls créer des emplois a enfin été abandonnée. La création d’emplois au travers de l’investissement dans le capital humain – y compris l’enseignement et la formation – est maintenant au cœur de la stratégie européenne pour surmonter la crise. La concurrence sur le coût de la main-d’œuvre n’est pas la bonne réponse. »


« Employabilité ne signifie pas seulement donner aux personnes l’occasion de trouver un emploi correspondant à leurs compétences mais aussi leur permettre de garder leur emploi face aux changements sur le marché du travail et donner aux personnes sans emploi les moyens de réintégrer la population active dans la dignité plutôt qu’au travers d’emplois précaires ou mal payés. »


« La CES est prête à collaborer pour atteindre les objectifs que nous avons fixés ensemble aujourd’hui. Nous nous inquiétons toutefois des tentatives de la Commission européenne de réduire la représentation des partenaires sociaux au conseil de direction du CEDEFOP. Sa nature tripartite et son rôle dans la mise en œuvre de la stratégie dont nous discutons aujourd’hui ne peuvent être remis en cause. »


 


Note :


Les responsables européens ont adopté aujourd’hui les Conclusions de Riga portant sur une nouvelle série de priorités pour améliorer l’enseignement et la formation professionnels (EFP) durant la période 2015-2020. La Présidence lettonne, les ministres européens en charge de l’EFP, la Commission européenne, la CES et les organisations patronales transsectorielles (BusinessEurope, UEAPME et CEEP) ont travaillé ensemble sur ces priorités pendant près d’un an. Les Conclusions de Riga (2015-2020) présentent cinq priorités à moyen terme pour renforcer les objectifs du Communiqué de Bruges (2011-2020) axées sur : 1) la formation en milieu professionnel et les contrats d’apprentissage ; 2) l’assurance de qualité dans l’EFP ; 3) l’assouplissement des conditions d’accès à la formation et aux qualifications ; 4) l’encouragement des compétences clés dans les programmes d’EFP ; et 5) l’amélioration de la formation initiale et de la formation continue des enseignants, formateurs et tuteurs pédagogiques de l’EFP.

23.06.2015
Communiqué de presse