La CES sceptique à propos des perspectives optimistes de croissance

European Commission

Suite à la publication par la Commission européenne de ses prévisions économiques pour le printemps 2018 annonçant une « forte croissance », « au plus haut niveau depuis 10 ans », et des « perspectives optimistes », Katja Lehto-Komulainen, Secrétaire générale adjointe de la Confédération européenne des syndicats (CES), a fait la déclaration suivante : 

« Les Commissaires européens semblent être confiants concernant la croissance en Europe mais la réalité du marché du travail reste extrêmement difficile pour un bien trop grand nombre de personnes. On compte encore 17 millions de chômeurs dans l’UE, une grande partie de la croissance de l’emploi porte sur des emplois à temps partiel ou temporaires et le nombre de travailleurs pauvres est en augmentation. » 

« La croissance est peut-être à son plus haut niveau depuis dix ans mais ses bénéfices sont répartis de manière très inégale entre et au sein des États membres tandis que les augmentations salariales restent limitées. Les salaires sont à la traîne par rapport à la croissance économique et à la productivité. Les travailleurs de 9 pays de l’UE étaient plus mal lotis en 2017 qu’ils ne l’étaient en 2009. » 

« Il faut en faire davantage pour accroître l’investissement, créer des emplois de qualité, encourager les augmentations salariales et combattre les inégalités. » 

« Il n’y aura pas lieu de se féliciter d’une relance tant que le niveau du chômage, de la pauvreté et des inégalités n’aura pas fortement diminué. »