La CES condamne la menace d’invasion de la Turquie et demande à l’UE de mettre fin à l’accord sur les migrants

Luca

La Confédération européenne des syndicats (CES) appelle l’UE à agir de la manière la plus énergique possible afin de prévenir une invasion turque de la Syrie et de mettre immédiatement un terme à son accord sur l’immigration avec la Turquie.

La CES interviendra auprès du Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères pour lui faire part de ses inquiétudes à propos d’une possible invasion qui pourrait mettre en danger la victoire contre Daech et déclencher une crise humanitaire majeure.

Le Secrétaire général de la CES Luca Visentini a déclaré :

« Nous en appelons aux leaders européens pour qu’ils fassent tout ce qui en leur pouvoir pour éviter une invasion turque dans le nord de la Syrie dont on peut sérieusement craindre qu’elle engendrera de grandes souffrances pour la communauté kurde et d’autres minorités et déstabilisera plus encore la région. »

« Cette attaque totalement insensée replongerait une nouvelle fois la Syrie dans le chaos à un moment où les dirigeants du monde devraient s’unir pour établir une transition politique en faveur de la paix et de la démocratie permettant à des millions de Syriens déplacés de retourner volontairement chez eux sans craindre de nouvelles violences.»

« Le plan du gouvernement turc de repousser les réfugiés syriens vers une absurdement nommée « zone de sécurité » montre bien qu’il est dans toute circonstance complètement irresponsable de la part de l’UE de déporter des personnes vers la Turquie. Il faut donc immédiatement dénoncer ce scandaleux accord UE-Turquie sur l’immigration. »

« Si cette invasion devait malgré tout avoir lieu, il faudra établir un plan international d’urgence pour venir en aide aux réfugiés syriens actuellement parqués dans des camps turcs et à ceux qui seront inévitablement déplacés en raison d’opérations militaires. »

08.10.2019
Communiqué de presse