John Monks appelle les parlementaires travaillistes à changer de politique concernant les travailleurs intérimaires

Bruxelles, 26/11/2007

En Europe, le Royaume-Uni a pris la tête de l'opposition au projet de directive sur les travailleurs intérimaires, qui alignerait les droits et conditions des travailleurs intérimaires sur ceux des employés permanents. John Monks incite vivement les parlementaires travaillistes à faire pression sur les ministres britanniques afin qu'ils modifient leur position avant la réunion du Conseil Emploi de l'UE qui aura lieu le 5 décembre.

Il a condamné l'attitude du gouvernement concernant son alliance unilatérale avec la Confederation of British Industry (CBI). “Depuis 1997, le gouvernement s'est opposé à toute nouvelle législation sociale inacceptable pour la CBI,” affirme John Monks. “Avec la baisse des salaires des travailleurs en part du PIB et l'augmentation du pourcentage des bénéfices, avec la domination de plus en plus forte du capitalisme financier, avec la pression croissante qu'exercent les problèmes de mondialisation sur les travailleurs spécialisés et non qualifiés, nous avons le sentiment étrange que le gouvernement soutient les grandes entreprises contre les syndicats.”


- Discours au Trade Union Group of Labour MPs

26.11.2007
Communiqué de presse