En Europe, 8% des cancers sont d’origine professionnelle

Esther

Selon un livre paru aujourd’hui, 8% de tous les cas de cancer en Europe sont liés au travail et représentent 12% des cas de cancer chez les hommes et 7% chez les femmes.

Le livre a été publié par l’ETUI et présenté ce jour même à Bruxelles lors d’une conférence sur le thème « Femmes, travail et cancer ».

Ouvrant la conférence organisée par l’ETUI, Esther Lynch, Secrétaire confédérale de la Confédération européenne des syndicats (CES), a déclaré « L’origine professionnelle du cancer chez les femmes est toujours sous-estimée. »

« Le taux de cancers liés au travail parmi les hommes et les femmes devrait servir de piqûre de rappel aux employeurs, aux représentants en matière de santé et de sécurité et aux chercheurs sur le cancer pour qu’ils adoptent un regard nouveau sur ce problème et sur la manière de le prévenir. »

« On ne peut négliger plus longtemps les cancers d’origine professionnelle chez les femmes. Les cancers professionnels ne doivent pas être exclusivement considérés comme un problème affectant surtout les hommes dans les industries traditionnelles. L’impact des conditions de travail et de facteurs tels que l’exposition à des agents chimiques, physiques et biologiques sont ignorés dans les types de travail majoritairement exécutés par des femmes. Il existe d’importantes lacunes dans la connaissance des cancers professionnels chez les femmes tout comme dans les actions de prévention. Un domaine qui requiert d’urgence davantage d’attention concerne l’impact des longues heures de travail et du travail de nuit en tant que causes de cancer du sein. Le travail par équipe impliquant des perturbations de l’horloge biologique et le travail sédentaire ont été identifiés à maintes reprises comme contribuant à l’apparition de cancers professionnels tandis qu’il y a de plus en plus d’éléments tendant à prouver que le stress lié au travail peut indirectement mener à des cancers. »

« Les travailleuses doivent savoir à quelles substances elles sont exposées au travail et quels sont les impacts potentiels de ces substances sur leur santé. Les travailleuses et leurs syndicats doivent être associés aux discussions visant à améliorer leurs conditions de travail et à prévenir les cancers liés au travail. »

Pour plus d’informations sur le livre « Cancer et travail » publié par Tony Musu et Laurent Vogel, voir https://www.etui.org/fr/Publications2/Livres/Cancer-et-travail-comprendre-et-agir-pour-eliminer-les-cancers-professionnels.

Pour en savoir davantage sur la conférence « Femmes, travail et cancer », voir https://www.etui.org/fr/Evenements/Conference-Femmes-travail-et-cancer.

 

05.12.2018
Communiqué de presse