Conseil EPSCO : Faites une réalité du Socle européen des droits sociaux

ETUC

Le Secrétaire général de La Confédération européenne des syndicats (CES), Luca Visentini, a écrit à tous les Ministres de l’emploi les exhortant à ne pas diluer les propositions de la Commission et à adopter une approche générale constructive » concernant les 2 directives qui seront examinées au Conseil EPSCO de jeudi.

La lettre soutient que les directives relatives à des conditions de travail transparentes et prévisibles et à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée sont toutes deux « essentielles pour les travailleurs et leurs syndicats partout en Europe ».

« Le cadre juridique et institutionnel existant de l’UE ne répond pas suffisamment aux défis auxquels ses citoyens sont confrontés et n’apporte pas de solutions adéquates aux besoins de nos sociétés modernes. »

« En ce qui concerne le projet de directive sur des conditions de travail transparentes et prévisibles, la couverture doit être aussi large que possible. Il ne peut y avoir de retour en arrière par rapport à la définition du travailleur retenue par la CJUE. Cette directive doit être appliquée de la même façon au secteur privé et au secteur public, elle doit être garantie dans le temps et couvrir les travailleurs quel que soit leur type de travail, y compris le plus précaire. Ce sont précisément les catégories de travailleurs qui doivent être protégés par cette proposition et non en être exclus. »

« S’agissant de la directive sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, l’approche générale doit perpétuer le paiement des différents types de congé proposés et garantir la non transférabilité du congé parental ainsi que le droit de demander des conditions de travail flexibles et une protection adéquate des travailleurs contre les licenciements. »

« Tous les chefs d’État et de gouvernement ont, avec les dirigeants des institutions de l’UE, proclamé le Socle européen des droits sociaux à Göteborg en novembre 2017 et ces directives sont les premiers résultats tangibles qui rendraient réels les principes du socle et apporteraient des améliorations concrètes aux conditions de vie et de travail de millions de travailleurs. Plus d’un an après sa publication et un an avant les élections européennes de 2019, il est temps maintenant de faire preuve de responsabilité pour que les citoyens reprennent confiance dans le projet européen et sa dimension sociale. »

« Nous devons informer les citoyens que la nouvelle orientation sociale annoncée pour l’Europe est réelle et que, grâce à ces deux directives, les droits sociaux du socle européen se matérialiseront effectivement pour les travailleurs de l’UE. »

Les directives proposées incluent des modalités pour :

  • améliorer les conditions de travail en favorisant des emplois plus sûrs et prévisibles ;
  • promouvoir une répartition égale du travail et des soins entre les femmes et les hommes en introduisant des normes minimales pour le congé de paternité payé, le congé parental payé, le congé des aidants proches et l’organisation flexible du travail pour les parents et les aidants.

Lien vers la lettre aux Ministres de l’EPSCO : « Faites une réalité du Socle européen des droits sociaux – Adoptez une approche générale constructive des directives relatives à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et à des conditions de travail transparentes et prévisibles » : https://www.etuc.org/fr/node/17085 (en anglais).

Lettre ouverte : « A vous de jouer – Le sort des parents et des aidants proches qui travaillent dépend de vous » : https://www.etuc.org/fr/node/17078 (en anglais).

Liens vers les précédents communiqués sur ces deux directives :
Directive sur des conditions de travail plus transparentes et plus prévisibles : un premier pas en avant important mais moins décidé qu'espéré : https://www.etuc.org/fr/pressrelease/directive-sur-des-conditions-de-travail-plus-transparentes-et-plus-previsibles-un.

Droits des femmes : OUI à la directive sur l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée ! : https://www.etuc.org/fr/pressrelease/droits-des-femmes-oui-la-directive-sur-lequilibre-entre-vie-professionnelle-et-vie.