Il est temps d’améliorer l’équilibre hommes-femmes dans les conseils d’administration

Montserrat

Il est urgent que le Parlement européen et la Présidence de l’UE agissent pour promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes au sein des équipes dirigeantes des entreprises européennes estime la Confédération européenne des syndicats (CES). Demain, jeudi, les eurodéputés débattront de la directive relative à un meilleur équilibre hommes-femmes parmi les administrateurs non exécutifs des sociétés cotées en bourse proposée par la Commission européenne en 2012 et soutenue par les eurodéputés l’année suivante. Celle-ci est depuis lors restée bloquée au niveau du Conseil après avoir été rejetée par plusieurs États membres.

« La CES appelle les eurodéputés à exiger le déblocage de cette importante législation » a déclaré Montserrat Mir, Secrétaire confédérale de la CES. « Nous nous réjouissons de l’offre de la Présidence roumaine visant à relancer les négociations et nous sommes impatients d’en voir les résultats concrets. Il est inadmissible que les femmes ne représentent toujours qu’un quart des administrateurs des grandes entreprises européennes cotées en bourse. Investisseurs et fonds de pension réclament également davantage d’égalité au sein des conseils d’administration afin de mieux refléter la composition de la société. » Telle que proposée, la directive garantirait que les femmes occupent un minimum de 40% des sièges des conseils d’administration.

30.01.2019
Communiqué de presse